De nombreux enfants ont peur du noir. Un tout-petit ou un enfant d’âge préscolaire a tendance à avoir peur des choses inconnues qu’il ne comprend pas ou qu’il ne peut pas contrôler. En raison de leur imagination débordante et de leur incapacité à toujours faire la distinction entre la réalité et la fantaisie, ils peuvent croire que des monstres se trouvent sous le lit ou dans l’armoire, attendant de surgir une fois la lumière éteinte.

Si elle n’est pas traitée, la peur de l’obscurité d’un enfant peut persister et continuer à perturber sa routine du coucher et ses habitudes de sommeil. Il existe de nombreuses façons pour les parents d’aider leur enfant à surmonter sa peur du noir

Aider un enfant qui a peur du noir

Comme pour les autres peurs, il est important de traiter la peur du noir d’un enfant avec sympathie et compréhension. Ne ridiculisez pas les sentiments de votre enfant, ne les écartez pas, ne vous énervez pas et ne vous mettez pas en colère. La première étape pour aider votre enfant à surmonter sa peur irrationnelle est d’accepter ses sentiments comme réels et d’y répondre avec sensibilité.

Voici quelques suggestions :

Demandez-lui de vous parler de ses peurs et de ce qui lui fait exactement peur.
Montrez à votre enfant que vous comprenez ses craintes, mais que vous ne les partagez pas nécessairement.
Rassurez-le sur sa sécurité ; expliquez-lui que les monstres n’existent pas.
N’essayez pas de rassurer votre enfant en vérifiant dans l’armoire ou sous le lit, car cela pourrait suggérer à l’enfant que vous pensez que des monstres pourraient s’y trouver.
Si votre enfant a peur de l’obscurité en raison de la possibilité d’intrusion, il peut être utile de lui montrer les mesures de sécurité autour de la maison, comme les serrures. Toutefois, ne verrouillez jamais un cadenas lorsque des personnes se trouvent à l’intérieur de la maison, car il pourrait bloquer l’évacuation en cas d’incendie ou d’autre urgence.
Demandez à votre enfant de faire des suggestions sur ce qui le ferait se sentir plus en sécurité. Faites vous-même des suggestions. Peut-être se sentirait-il mieux s’il emportait un jouet ou un doudou spécial au lit.
Déterminez si leur peur de l’obscurité provient d’autres inquiétudes. Par exemple, certains enfants peuvent avoir peur que leurs parents se séparent ou meurent, et cette anxiété s’aggrave lorsqu’ils sont seuls dans le noir. Parlez honnêtement à votre enfant de ces questions.

Suggestions générales concernant la peur du noir

Voici quelques moyens pratiques de gérer la peur du noir de votre enfant :

Établissez une routine du coucher que votre enfant trouve relaxante et agréable. Les routines prévisibles à l’heure du coucher aident à réduire l’anxiété.
Mettez une veilleuse dans la chambre de votre enfant, ou laissez filtrer un peu de lumière du couloir ou d’une autre source proche dans sa chambre.
La peur d’un enfant a tendance à s’atténuer s’il sent qu’il a un certain contrôle sur la situation. Par exemple, placez une lampe à côté de son lit pour qu’il puisse allumer la lumière lui-même. Utilisez une ampoule de faible puissance.
Assurez-vous que leurs habitudes télévisuelles et leurs lectures sont adaptées à leur âge. Les images d’actualité, les films ou les livres effrayants peuvent facilement effrayer un enfant.
Regardez dans sa chambre la nuit et essayez de voir les choses de son point de vue. Y a-t-il une image ou un jouet qui pourrait projeter une ombre ou paraître effrayant dans la pénombre ?
L’exercice régulier aide à réduire le niveau de stress. Veillez à ce que votre enfant ait une activité physique suffisante pendant la journée.
Ne faites pas tout un plat de la peur de votre enfant devant lui ou devant d’autres personnes, au cas où il se sentirait plus anxieux.
Ne vous moquez pas de sa peur et ne la dévalorisez pas.
Il existe de nombreux livres sur la gestion des peurs infantiles, tant pour les parents que pour l’enfant.
Renforcez les comportements positifs. Permettez à votre enfant de faire de petits pas pour surmonter sa peur et félicitez-le pour chaque réalisation. Chaque fois qu’il accomplit une étape, comme ne pas sauter du lit dès que vous le bordez, récompensez-le. Les tout-petits réagissent bien aux systèmes de récompense simples, comme les autocollants ou les tampons sur un tableau mural.

Aide professionnelle pour la peur et l’anxiété chez les enfants

Parfois, un enfant a tellement peur que cela interfère avec sa vie quotidienne et ses jeux. Demandez l’aide d’un professionnel si vous considérez que votre enfant est particulièrement accablé par ses peurs ou ses phobies. Les enfants peuvent apprendre à gérer leur propre anxiété, et les parents peuvent apprendre des stratégies d’aide.

Où trouver de l’aide

Votre médecin
Infirmière en santé maternelle et infantile
Un psychologue pour enfants

Ce qu’il faut retenir

Parfois, les enfants ont peur de situations ou d’objets que les adultes ne trouvent pas menaçants.
Se moquer de l’enfant ou le forcer à affronter sa peur ne fera qu’empirer les choses.
Vous pouvez aider votre enfant en prenant ses peurs au sérieux et en l’encourageant à parler de ses sentiments.

Menu